Présentation

Posté par ligue51 le 17 mars 2011

Bienvenue sur le blog informatif de la Ligue de l’enseignement de la Marne!

bandeau1.jpg

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, la Ligue a été créée pour soutenir la création en France d’une école publique et laïque. La ligue de l’enseignement est un mouvement d’éducation populaire profondément ancré dans l’histoire de notre République moderne.

Créé en 1866, le mouvement qui a connu des heures illustres (deux présidents prix Nobel de la Paix..) est aujourd’hui la première coordination associative française, réunissant près de 30 000 associations et deux millions d’adhérents.

Fédération d’associations, la Ligue de l’Enseignement de la Marne, anciennement sous le nom de Fédération Marnaise des Oeuvres Laïques (FMOL), s’inscrit dans un mouvement national, éducatif, culturel et sportif. La Ligue, portée par des valeurs de respect de la dignité humaine remettant l’humain au cœur des préoccupations, de solidarité, de démocratie et de partage, contribue à l’émancipation humaine.

Le champ de réflexion et d’action principal de la ligue est lié aux questions éducatives d’aujourd’hui et demain, plus particulièrement dans le domaine de l’éducation complémentaire.

Cependant ses champs d’expertise s’élargissent aux sujets de la laïcité, de la vie associative, de la jeunesse, du sport scolaire, des vacances, de la culture, du développement durable et de la solidarité. Chaque jour, plusieurs milliers de salariés et de bénévoles oeuvrent sur ces sujets avec la Ligue de l’enseignement. Sur tous ces domaines d’intervention, la Ligue a une réflexion et des positions qu’elle entend faire partager.

L’ambition de notre mouvement, né de la volonté de républicains de permettre à tous d’accéder à l’éducation et la culture, dans le but d’exercer pleinement leur citoyenneté et d’établir durablement une société plus juste, plus libre, plus solidaire, demeure même si les champs et les modes d’intervention ont changé, pour s’adapter aux réalités sociales et aux enjeux d’aujourd’hui.

Car aujourd’hui les valeurs de la Ligue de l’enseignement profondément imprégnées de citoyenneté sont plus que jamais modernes et nécessaires à notre société dont la mutation s’accélère.

La Ligue de l’Enseignement, c’est aussi l’UFOLEP, l’USEP, Vacances pour tous, son circuit de cinéma itinérant (Ligue de l’Enseignement Champagne-Ardenne et son circuit Ciné-Ligue) et l’APAC.

Publié dans Edito | Pas de Commentaire »

Poursuivre le débat démocratique

Posté par ligue51 le 18 mai 2012

La France a un nouveau président de la République. La victoire de François Hollande met fin à 24 ans d’échec de la gauche aux élections présidentielles. Le candidat socialiste a réuni bien au-delà de son camp et certains ont vu en ce 6 mai 2012, un air de 1981. Pourtant le contexte est bien différent : crise économique et sociale en France et en Europe, défiance inédite à l’égard des institutions, montée des identités, enjeux écologiques et épuisement des modèles productivistes…

Lors de son premier discours, François Hollande a demandé à être « jugé sur deux engagements majeurs : la justice et la jeunesse ». Pour la Ligue, ces engagements sont au cœur d’un nouveau contrat social, conditions indispensables d’une République qui tient ses promesses. Et nous mesurons la portée d’une telle ambition face à la situation connue d’une Ecole en panne de démocratisation réelle que 150 000 jeunes quittent chaque année sans qualification ni diplôme, affaiblie par les gouvernements de ces dix dernières années.

Les chantiers sont nombreux et immenses : refonder l’Ecole publique en concertation avec tous les acteurs éducatifs, redonner une formation aux enseignants, placer la société civile au cœur des débats pour plus de démocratie sociale, de solidarités entre les générations mais aussi pour protéger les biens communs de la marchandisation, et engager une réorientation de l’Europe vers une politique de croissance.

Les prochaines élections législatives seront l’occasion de poursuivre le débat démocratique dans notre pays et la Ligue y poursuivra son implication autour des 50 propositions qu’elle a formulées pour « faire société ».

Nous continuerons à nous mobiliser pour contribuer à rendre la société plus juste et pour construire une nouvelle République laïque, rassemblée, afin que les Français prennent confiance en eux sans crainte des autres et retrouvent le goût de l’avenir.

Publié dans La ligue prend position | Pas de Commentaire »

François Hollande veut refonder l’Ecole : chiche !

Posté par ligue51 le 23 février 2012

A Orléans ce jeudi 9 février, François Hollande a prononcé un important discours sur l’Ecole et la Nation. Insistant sur la priorité qu’il donne à la jeunesse dans son projet présidentiel, il a déclaré que l’Ecole était « le fondement de la République et de notre pacte démocratique » et qu’un nouveau contrat entre l’Ecole et la Nation devait être imaginé, un véritable « pacte éducatif ».
La Ligue de l’enseignement qui, dès le Salon européen de l’Education en novembre 2011, avait fait connaître ses propositions pour « investir dans l’éducation et refonder l’Ecole » ne peut que se féliciter d’une telle ambition affichée par un candidat à la présidence de la République et de la plupart des propositions qui la concrétise.
Devant la situation connue d’une Ecole, en panne de démocratisation réelle, que 150 000 jeunes quittent chaque année sans qualification ni diplôme, affaiblie par les gouvernements de ces dix dernières années, on mesure la portée d’une telle ambition.
Il faut se garder pourtant de faire peser sur l’Ecole la responsabilité première et unique de fonder la République démocratique, indivisible, laïque et sociale. 130 ans après la création de l’Ecole de Jules Ferry à la naissance de la 3ème République qu’il fallait installer et faire partager, en 2012, notre société se construit avec d’autres apports culturels, civiques et sociaux que ceux de la seule institution scolaire, en particulier avec le concours des médias numérisés.
Aussi, l’Ecole publique est-elle plus que jamais nécessaire, mais dans une interaction avec les autres institutions éducatives qui donneront d’autant plus d’importance et de singularité à son objet : permettre à tous les enfants et les jeunes de notre pays de penser par eux-mêmes, de s’outiller pour faire, durant toute leur vie, des choix personnels, professionnels et citoyens.

Bien des propositions de François Hollande rejoignent celles que la Ligue fait, seule ou dans le cadre des collectifs associatifs et pédagogiques auxquels elle contribue, notamment dans tout ce qui concourt à l’exercice du métier et à la formation des enseignants.
La Ligue regrette toutefois que l’Ecole ne soit pas suffisamment évoquée dans le cadre d’une politique éducative et de formation globale. La judicieuse référence à Jean Zay durant cette journée aurait dû mettre en lumière cette globalité, lui qui incarnât une telle volonté au sein du Front populaire. Les parents et la famille ne sont cités ni dans leur fonction première, ni dans leur place dans l’Ecole.
Les collectivités ne semblent être reconnues que dans leur rôle d’investisseur, là où aujourd’hui
leurs politiques éducatives territoriales conditionnent tant la qualité du travail de l’Ecole et plus largement celle de l’environnement éducatif des enfants et des jeunes. De même, les associations qui maillent le territoire national par un travail d’accompagnement et de complémentarité de l’Ecole sont peu évoquées ainsi que les autres institutions culturelles. Tous ces acteurs éducatifs et leurs organisations sont pourtant nombreux à s’être rassemblés aux
côtés de 60 villes de France dans l’Appel de Bobigny pour une véritable politique de l’enfance et de la jeunesse.
Il n’eût pas été inutile de rappeler aussi un principe fondateur de toute politique démocratique et
progressiste pour l’Ecole : l’éducabilité de tous les jeunes et les conséquences qu’elle a en termes de choix pédagogiques. Reconnaître que les jeunes sont tous capables d’apprendre suppose de les impliquer dans leurs apprentissages et de donner cohérence aux savoirs, ce d’autant plus dans la société numérique qui étend, diversifie et brouille parfois le rapport aux savoirs.

Si la Ligue approuve la priorité donnée à l’Ecole primaire – maternelle et élémentaire -, il
apparaît cependant que l’Ecole commune et fondamentale est constituée aujourd’hui du socle « Ecole primaire et collège ». A l’instar de beaucoup de pays dont les systèmes scolaires favorisent mieux la réussite des élèves, pourquoi ne pas enfin franchir le cap essentiel d’une Ecole commune de la scolarité obligatoire de 3 à 16 ans. Ce serait un signe et un levier forts pour mettre un terme à une Ecole pilotée par l’aval, qui trie les jeunes, et les décourage d’apprendre, là où elle doit faire naître et entretenir l’envie et le plaisir d’apprendre toute sa vie.
Il y a dans le projet présenté par François Hollande une méthode fondée sur la concertation et des éléments pour « refonder l’Ecole ». C’est une base encourageante. Mais pour construire une Ecole qui fabrique chez tous les jeunes de notre pays de la confiance en soi, dans les autres et dans les cadres collectifs, une Ecole dont ils sortent tous en bon état pour conduire leur vie, il manque encore une vision d’ensemble et la cohérence d’une société éducative fondée sur la coopération de tous ses acteurs.
La Ligue s’emploiera à nourrir ce débat dans les semaines qui nous séparent des élections présidentielles et législatives auprès de tous les partis et candidats républicains. Pour que la République et son Ecole tiennent ses promesses.

 

Publié dans La ligue prend position | Pas de Commentaire »

Signons la pétition: Notre matière grise est de toutes les couleurs

Posté par ligue51 le 24 décembre 2011

Les étrangers auront plus de difficultés à étudier en France, les diplômés auront plus de mal à y trouver un emploi. C’est la demande formulée par le ministre de l’Intérieur dans une circulaire datée du 31 mai. Claude Guéant rappelle que « le nombre d’étrangers entrant en France pour motif professionnel (…) doit diminuer » et qu’il ne doit plus être accordé « aucune facilité particulière dans l’examen de la procédure de délivrance d’une autorisation de travail » aux étudiants étrangers.
Nous contestons le sens de cette circulaire aux effets qualifiés de « dévastateurs » par certains économistes et entreprises. Permis de séjour non renouvelés, reconduites aux frontières, c’est l’avenir de plusieurs milliers d’étudiants étrangers qui est menacé.
Parce que nous nous opposons aux nouvelles orientations de la politique d’immigration du gouvernement, parce que nous refusons cette France de la peur de l’autre et du repli sur soi, nous demandons l’abrogation de cette
circulaire « moralement inadmissible, politiquement dangereuse et économiquement absurde ». Aussi sommes nous signataires de la pétition « notre matière grise est de toutes les couleurs ».

Retrouvez la pétition sur http://www.universiteuniverselle.fr

Publié dans Infos réseau, La ligue prend position | Pas de Commentaire »

La ligue prend position

Posté par ligue51 le 21 décembre 2011

Soutenons sans réserve le droit de vote et d’éligibilité des étrangers aux élections locales!

Le Sénat vient d’adopter, non sans mal, une proposition de loi relative au droit de vote et d’éligibilité des étrangers non ressortissants de l’Union européenne aux élections municipales. Cette mesure, qui n’a pour l’heure aucune chance d’être adoptée, est très symbolique. Elle ne bouleverserait en rien les équilibres politiques locaux puisque les étrangers pourraient seulement être élus conseillers municipaux.

La Ligue de l’enseignement est, depuis plus de 20 ans, favorable au droit de vote des étrangers non communautaires résidant en France depuis cinq ans. La citoyenneté que nous défendons est une citoyenneté qui ne se résume ni à la seule nationalité, ni au simple paiement de l’impôt. Voter au niveau local, c’est une reconnaissance qui favorise l’insertion dans la société française et donne confiance dans les cadres collectifs.

Si les résidents européens non nationaux votent et sont éligibles en France aux élections municipales et européennes depuis une vingtaine d’années, au nom de quel principe en serait-il autrement pour les étrangers non européens?

Le droit de vote est un droit mais aussi un devoir. Cessons de voir dans le droit de vote des étrangers une menace communautaire alors même que notre gouvernement stigmatise, par sa politique et ses déclarations, une partie de la population, joue sur les peurs des citoyens et participe d’autant à cliver une société en crise. Si le risque communautaire existe, c’est parce que le creuset républicain ne tient pas sa promesse.

Conférence de Durban : peut mieux faire…

La 17e conférence des Nations unies sur le climat s’est finalement achevée par un accord. Obtenu à l’arrachée, il prévoit d’établir d’ici à 2015 un pacte global de réduction des émissions de gaz à effet de serre, à l’origine du réchauffement climatique.
Si certains ont souligné la « victoire diplomatique », les satisfecit cachent difficilement les timidités de l’accord. Certes, il concerne pour la première fois tous les grands pays émetteurs (Etats-Unis, Chine, Inde) mais il n’est pas « juridiquement contraignant ». Autres déceptions : ces pays ne se sont pas « réengagés » à mettre en pratique ces réductions, alors que leurs promesses sont déjà largement insuffisantes pour contenir le réchauffement sous le seuil de 2°C. Un Fonds vert pour le climat, destiné à aider les pays pauvres à faire face au réchauffement climatique, a été officiellement créé. Mais la question de l’alimentation de ce fonds est restée floue alors que l’engagement, pris à Copenhague il y a deux ans, était d’aboutir à 100 milliards de dollars par an à partir de 2020. Point positif : l’adoption de cette feuille permet de prolonger le protocole de Kyoto, qui devait expirer fin 2012. Nous regrettons d’ailleurs la récente décision du Canada de se retirer du protocole.

Les pays industrialisés portent la responsabilité de la majorité des émissions de gaz à effet de serre. Il est de notre devoir – l’Europe doit en être le fer de lance – d’aider les pays du Sud à développer de nouveaux projets peu émetteurs de CO2.

Publié dans La ligue prend position | Pas de Commentaire »

Franc succès pour la conférence sur la laïcité du 9 décembre.

Posté par ligue51 le 19 décembre 2011

Franc succès pour la conférence sur la laïcité du 9 décembre. dans Conférence CONFERENCE-PUBLIQUE-REIMS-9-12-11

En association avec la Ligue de l’enseignement de la Marne et coorganisée par le cercle Condorcet de Reims, la conférence du 9 décembre donnée par Monsieur Jean-Robert Ragache fut un succès citoyen considérable.

Nous remercions tous ceux qui ont participé à cet événement républicain.

 

Publié dans Conférence, Environnement, Non classé | Pas de Commentaire »

Invitation à la conférence publique « la laïcité, un véritable enjeu pour la République » le 9 décembre 2011 à 18h à Reims

Posté par ligue51 le 12 novembre 2011

9dec.gif

Publié dans Cercle Condorcet, Conférence, Infos pratiques, Infos réseau, Laicite, Ligue de l'enseignement Champagne-Ardenne, Partenaires, Reims | 1 Commentaire »

Qu’est-ce que la laïcité?

Posté par ligue51 le 7 novembre 2011

Si le concept est mal connu du grand public, nous disposons pourtant d’une base documentaire assez riche.

Pour y voir plus clair, pour répondre à des questions concrètes, la ligue de l’enseignement a donc ouvert un site internet en collaboration avec les Ceméa et les Francas: http://www.laicite-educateurs.org/

Bon surf!

Publié dans Infos Ligue, Infos pratiques, Infos réseau | Pas de Commentaire »

Palestine à l’Unesco : un premier pas vers la reconnaissance ?

Posté par ligue51 le 4 novembre 2011

La Palestine est désormais membre à part entière de l’Unesco. 62 ans après Israël, les Palestiniens ont obtenu un vote largement favorable, dont celui de la France. Nous nous réjouissons de cette victoire diplomatique pour l’Autorité palestinienne. C’est une étape symbolique mais importante vers une reconnaissance à l’ONU.Par ailleurs, nous condamnons les sanctions prises par les Etats-Unis, qui ont décidé de suspendre leur contribution et Israël, qui a annoncé l’accélération du processus de colonisation en Cisjordanie et à Jerusalem-Est.Ces décisions vont à l’encontre des valeurs fondatrices de l’Unesco et de la réconciliation des peuples. Il est indigne que des pays, dont un président est, qui plus est, Nobel de la paix, empêchent consciemment la mission de cette organisation, qui promeut la paix par la science, l’éducation et la culture.La Palestine est désormais membre à part entière de l’Unesco. 62 ans après Israël, les Palestiniens ont obtenu un vote largement favorable, dont celui de
la France.

Nous nous réjouissons de cette victoire diplomatique pour l’Autorité palestinienne. C’est une étape symbolique mais importante vers une
reconnaissance à l’ONU.

Par ailleurs, nous condamnons les sanctions prises par les Etats-Unis, qui ont décidé de suspendre leur contribution et Israël, qui a annoncé l’accélération du processus de colonisation en Cisjordanie
et à Jerusalem-Est.

Ces décisions vont à l’encontre des valeurs fondatrices de l’Unesco et de la réconciliation des peuples. Il est indigne que des pays, dont un président est, qui plus est, Nobel de la paix, empêchent consciemment la mission de cette organisation, qui promeut la paix par la science, l’éducation et la culture.

Publié dans Infos Ligue, Infos réseau, La ligue prend position | Pas de Commentaire »

Evaluer à 5 ans : pour quoi faire ?

Posté par ligue51 le 14 octobre 2011

Evaluer les enfants « à risque » à partir de 5 ans. Voilà le nouveau projet de l’Education nationale, censé donner aux enseignants « un outil de repérage. »

Outre une efficacité toute relative, ce projet aura en réalité un double effet pervers : celui de stigmatiser des enfants en difficulté dès leur plus jeune âge et celui d’entretenir le stress de parents, déjà angoissés par la peur de l’échec scolaire.

 

Ficher dès 5 ans n’est pas sans rappeler l’idée du président de repérer des troubles du comportement des enfants pour identifier les futurs délinquants, idée que nous jugeons dangereuse et discriminatoire.

 

Association d’éducation populaire, nous nous indignons contre ce dispositif qui renforce le contrôle social et un système éducatif producteur d’inégalités sociales, et entretient l’image d’une Ecole élitiste, basée uniquement sur la réussite.

Publié dans Infos Ligue, La ligue prend position | Pas de Commentaire »

Justice des mineurs : à quand de vraies mesures ?

Posté par ligue51 le 11 octobre 2011

Un encadrement militaire pour les mineurs délinquants. Les députés se penchent actuellement sur le projet présenté par Eric Ciotti, député coutumier des propositions médiatiques et polémiques comme la remise en cause du système de remise de peine ou la suppression des allocations aux parents dont les enfants faisaient l’école buissonnière.

 

Ce « service citoyen », d’une durée de 6 à 12 mois, se déroulerait au sein des établissements publics d’insertion de la défense (Epide), qui reçoivent déjà des jeunes au titre du dispositif « Défense deuxième chance ». Il serait proposé aux mineurs de plus de 16 ans comme une alternative à une peine de prison, à une mesure éducative ou dans le cadre d’un sursis avec mise à l’épreuve.

Cette proposition n’est pas nouvelle. Au mieux, elle n’est que symbolique. Elle représenterait entre 200 et 500 places par an mais viendrait s’ajouter aux centres éducatifs renforcés (CER) et aux centres éducatifs fermés (CEF), qui manquent déjà de moyens. Quels mineurs seront donc concernés ?

 

Au pire, ce projet entraîne une dangereuse confusion des genres. « L’Ecole de la deuxième chance » est un dispositif, qui a fait ses preuves, mais qui s’adressait jusqu’à présent à des jeunes déscolarisés de 16 à 25 ans sur la base du volontariat. La nuance est fondamentale. Mêler constamment éducatif et répressif n’a pas plus de sens que sanctionner sans jamais faire de prévention.

 

La question de la sanction n’est pas taboue mais elle doit être adaptée. Cet effet d’annonce ne va pas dans le sens d’une meilleure insertion mais joue sur la nostalgie du service militaire, sans proposer une alternative nouvelle à l’emprisonnement.

 

 

Publié dans Infos Ligue, Infos réseau, La ligue prend position | Pas de Commentaire »

12345...7
 

bienvenue chez les félines ... |
SAINT LAURENT POUR TOUS |
Gignac: Gardons le Cap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amicalelaiquebouee
| agapeprotectionchevaux
| La CFTC à l'Ucanss - Notre...